CFA : un bon nul à l’extérieur

Crédit photo © Cédric Méravilles / Rodez

Le groupe se déplaçait chez la meilleure défense du championnat ce samedi pour le compte de la 22ème journée, face à un bloc difficile à manier, puisque les hyérois évoluent en 5-3-2. Les ruthénois ont dû composer sans Sébastien Da Silva, devenu papa ce week-end.

C’est presque devenu un classique du CFA. Au stade Perruc, les 22 acteurs ont rapidement fait valoir leurs intentions en mettant beaucoup d’intensité dans les duels. Les atouts offensifs sont bien de sortie des deux côtés mais les défenses parfaitement hermétiques contrecarrent chacune des attaques. La première alerte est à signaler côté aveyronnais dès la 9ème minute sur corner. Puis le jeu se met progressivement en place, sur des tentatives parfois tronquées par la qualité de la pelouse. Sur un nouveau long ballon, Ouchmid parvient à s’infiltrer dans la surface et à obtenir un pénalty. Ce dernier se fait justice lui-même et ouvre la marque (1-0, 38ème). Rapidement, la réaction se met en place, Ruffaut s’essaye sur coup-franc mais sans succès.

Au retour des vestiaires, le commando Sang et Or s’organise pour la remontada. Coupin sur un centre de Daillet, puis encore Pierre Ruffaut sur une frappe lointaine tentent leur pièces. Il n’en est rien jusqu’à la 59ème et un Loic Coupin opportuniste. En effet, la domination est récompensée après une mésentente entre le portier hyérois et sa défense. Le numéro 7 du RAF surgit et d’un pointu ramène le score au nul (1-1, 59ème). Réussite, chance, opportunisme, c’est sur le compte de l’abnégation et de la persévérance qu’il faut mettre ce but. Hyères se remet rapidement sur pied et s’illustre par le buteur notamment, mais Laborde-Turon veille au grain, et scelle le match nul. Tous les concurrents directs l’ayant emporté, Rodez figure toujours en tête avec 7 longueurs d’avance sur le Stade Montois, 9 sur Fréjus et 11 sur Toulon.

 

L’analyse du coach :

  • Laurent, match nul à Hyères, vous avez recollé au score, quelle est ton analyse sur ce match ? Es-tu satisfait de ce résultat ?

Laurent Peyrelade : « On a fait un match solide dans un contexte difficile, sur un terrain très compliqué contre une très bonne équipe. Malgré avoir été mené, on est resté concentré sur nos principes, on a gardé nos valeurs collectives et on a fait une seconde période de très bonne qualité. Le nul est logique et montre notre caractère. Contrairement à la presse, ce résultat ne doit rien à la réussite, mais récompense notre courage, notre solidarité et l’intensité que l’on a imposé. »

  • Face à la meilleure défense du groupe, penses-tu que vous avez réalisé une belle performance en recollant au score ?

LP : « Personne avant nous n’avait recollé au score contre cette équipe, alors oui c’est une bonne performance. Mais je pense que Hyères est aussi très content de ce résultat ! »

  • Même si le résultat à Hyères est intéressant (dynamique de 7 matches sans défaite), l’écart comptable avec les concurrents directs se réduit, comment gères-tu cela ?

LP : « On continue notre série et même si c’est qu’un point, c’est bien car on avance. On a fait croire à nos supporters que gagner les matches était facile et qu’on allait se balader mais la réalité est toute autre. Il faut jouer les matches et prendre des points. On a été régulier, ce que font les gars est magnifique. On a 8 matches pour le rendre incroyable. Cela n’a rien à voir avec la chance, ou la réussite mais plutôt à notre travail, notre sérieux, donc continuons à bien s’entraîner pour préparer le suivant, et après le suivant. On fera les comptes à la fin.  »

  • Prochain adversaire, Paulhan Pézenas (qui a perdu ce week-end avec une exclusion), comment prépares-tu cette rencontre ? Un mot sur l’adversaire ? 

LP : « On va essayer de récupérer nos blessés pour être encore plus compétitif collectivement, et faire une bonne semaine. Paulhan est dans une situation que l’on connaît bien pour y avoir été, ils vont donc clairement vendre leur peau. C’est une équipe qui cherche à jouer et qui je l’espère sera payé pour leur volonté de jeu. Mais on a des objectifs clairs et on doit tout faire à la maison pour prendre des points avant des confrontations directes qui décideront du sort du championnat. »

 

A noter dans vos agendas le match RAF / Paulhan Pézenas, rendez-vous capital pour la suite samedi 18 mars à 20h au stade Paul Lignon.