CFA : Victoire précieuse contre l’OM !

Crédit photo : Centre Presse – Jean-Louis Bories

Ce weekend, les joueurs du Rodez Aveyron Football ont réalisé un grand coup, en s’imposant sur ses terres, face à la réserve de l’Olympique de Marseille ! C’est Matthieu Guerbert qui sera l’unique buteur de la rencontre.

A la fin d’un match plaisant à regarder, les hommes de Laurent Peyrelade pouvaient avoir le sourire, après ce nouveau succès en championnat, le douzième (6 victoires à domicile, 6 victoires à l’extérieur).

Après une première mi-temps très soutenue, les marseillais faisaient le jeu, et c’est sur une récupération au milieu de terrain par Loïc Coupin, qu’il lança parfaitement Matthieu Guerbert, qui d’un ballon piqué, donna l’avantage au tableau d’affichage (32ème). Cinq minutes plus tard, le RAF pouvait avoir l’occasion de faire la passe de deux, mais Maxime Ras, accroché par le bras dans la surface marseillaise, ne bénéficiera pas d’un pénalty.

Au retour des vestiaires, le vent s’est fortement accentué, rendant la qualité de jeu un peu moins agréable à regarder, pour les 1800 personnes venues soutenir le RAF. Réduit à 10, les marseillais ne parviendront pas à inquiéter le portier ruthénois. Les Ruthénois auront deux belles occasions en fin de match, sans pour autant les concrétiser. Score final : victoire 1 à 0. Pourvu que ça dure.

Grâce à ce succès, les Ruthénois ont désormais 9 points d’avance sur Fréjus, 10 points sur Toulon et 11 sur Tarbes. Les sang et or ont ainsi bénéficié du match nul entre Fréjus et Toulon, et de la défaite de Mont de Marsan.

Laurent Peyrelade s’exprime :

  • Laurent, 12ème succès cette saison, n’est ce pas le plus précieux ? Comment analyses-tu cette rencontre ?

Laurent Peyrelade : « Toutes les victoires sont précieuses ! Psychologiquement, elle est intéressante car elle fait mal à nos concurrents directs, mais elle ne sert à rien si elle ne s’inscrit pas dans une série. On a fait un match courageux car je pense qu’on était pas très en jambe, on avait du volume mais pas très dynamique. On avait du mal à changer de rythme ».

  • Matthieu Guerbert buteur, n’est ce pas l’illustration que l’ensemble de ton groupe est concerné, et que chacun apporte à un moment clé ?

L-P : « C’est très bien pour Mat car il doit être capable de renouveler ce type de performance de façon régulière. Chacun doit amener sa pierre à l’édifice : si on est là où nous sommes, ce n’est pas grâce à 11 joueurs. On a un petit groupe, c’est mon choix, car tout le monde joue et doit tirer notre collectif vers le haut, même si la performance prime et on doit garder notre performance collective, notre volonté, quelque soit les joueurs qui jouent. De toute façon, j’ai prévenu les gars qu’il fallait laisser ses états d’âme à la maison, et que si certains ne sont pas contents, ils étaient libres de partir, je ne retiens personne. Je serais intransigeant sur ce principe ».

  • C’est le 9ème match sans encaisser de but, n’est-ce pas un axe principal de cette belle dynamique et du classement actuel ?

L-P : « On a mis en place des principes de jeu collectif que l’on travaille encore : c’est notre marque de fabrique « être dense, compact, ensemble » pour la récupération. C’est bien en place et c’est fini le football où les attaquants font semblant de défendre ! Contre Marseille, nos quatre de devant ont fait un boulot de harcèlement, de récupération remarquable. Gardons ça, et continuons à travailler nos animations offensives pour être plus performant ! »

  • Monaco, l’occasion de terminer ce bloc de 3 matches contre les réserves de la meilleure des façons ? Quels sont tes objectifs sur ce match ? Un mot sur l’adversaire ?

L-P : « C’est sans doute le match le plus dur des trois car Monaco possède des joueurs plus forts individuellement que les nôtres, sur tous les plans. Maintenant, à nous de mettre en place une stratégie collective pour être plus performant et faire un match de compétition. Ce ne sera pas facile, mais la vie est belle, on est devant au classement. Ayons la volonté de faire durer notre plaisir ».