CDF Féminine : un tour de plus pour nos Rafettes !

© Photo Centre Presse / Cédric Méravilles – Rodez

 

Samedi, les Rafettes se sont qualifiées pour les 1/8ème de finale de la prestigieuse Coupe de France Féminine. Au terme d’un match usant lié au terrain détrempé, les Albigeoises n’ont pas démérité, mais c’est Solène Barbance qui libère les siennes.

Rodez recevait Albi pour la deuxième fois en l’espace de 40 jours. La première rencontre en championnat s’était soldée par une victoire des Sang et Or par la plus petite des marges. Samedi, le contexte était particulier. D’une part, les conditions météorologiques de ces derniers jours pouvaient laisser croire à un report de la rencontre, certaines parties du terrain étant gorgées d’eau. D’autre part, c’était un match de Coupe de France, donc à la saveur particulière.

Les Ruthénoises ont imposé leur rythme d’entrée de jeu. Charlène Farrugia, Solène Barbance ou encore Flavie Lemaître ont pu s’illustrer sur des tentatives, parfois lointaines. Mais sur un contre rondement mené par les tarnaises, Mijatovic part seule au but pour ajuster Déborah Garcia, et ouvrir le score. Petit écart qui tiendra jusqu’à la pause. Au retour des vestiaires, le ton est donné. Manon Guitard, auteure d’une belle prestation, s’échappait sur son côté droit pour centrer dans la surface. Clara Noiran, en renard, remettait les compteurs à zéro, après un léger cafouillage (48′). Incisives, nos Sang et Or ont réussi à faire craquer l’arrière garde albigeoise. Après un coup franc obtenu aux abords de la surface, Solène Barbance, d’une frappe millimétrée, trompe la portière et donne l’avantage (70′). Une avance qui permet aux Ruthénoises d’accéder au prochain tour de la Coupe de France Féminine. Le tirage pour la prochaine échéance aura lieu jeudi 2 février.

La réaction du coach :

  • Sébastien, nous avons eu droit à un match de « guerrières »…

Sébastien Joseph : « Un match de coupe tout simplement. Nous avons dominé en première mi-temps sans forcément mettre l’intensité nécessaire à ce genre de match. C’est ce que nous avons rectifié en seconde période pour renverser la situation ».

  • On a senti une formation à deux vitesses, que s’est-il passé dans les vestiaires à la pause ?

S-J : « Nous les avons remotivé, nous ne voulions surtout pas qu’elles baissent la tête ou les enfoncer car elles avaient livré une première mi-temps de belle facture. Il fallait simplement augmenter un peu le rythme et cela allait passer, il fallait qu’elles y croient. Je félicite toutes les filles, nous atteignons les 1/8ème de finale pour la septième fois consécutive. C’est une vraie performance que seuls le PSG, Lyon, Montpellier et Juvisy ont réussi à faire ».

  • Peux-tu nous donner le programme de cette semaine de préparation du PSG dimanche à 13h ?

S-J : « Programme classique, nous allons préparer au mieux ce rendez-vous, soigner les petites blessures et faire une semaine avec beaucoup d’intensité car le match de dimanche en demandera. Nous comptons sur un public nombreux pour nous encourager « .

Vous l’aurez compris, le rendez-vous est donné : dimanche 5 février 13h à Paul Lignon, pour la réception du PSG.